Menu

Partager l'expertise pour encourager l'innovation

C’est en assistant à une présentation que les gestionnaires d’ArcelorMittal Produits longs Canada ont compris que Poka répondrait à beaucoup des besoins de leurs usines d’acier québécoises et canadiennes. L’idée d’utiliser les vidéos pour les processus d’exécution répondait à l’une des problématiques auxquelles la compagnie n’échappe pas : une main-d’œuvre vieillissante dans certains postes-clés. De plus, il n’y avait que très peu de communication formelle entre les cycles d’opération. ArcelorMittal attribuait cet enjeu au fait qu’aucune technologie ne permettait de faire circuler l’information effi cacement et rapidement.

Principalement, Dany Nadeau, directeur d’usine, voyait en Poka une parfaite occasion pour pallier certaines faiblesses de l’organisation :

  • Des processus de formation qui manquent de précisions compte tenu de la complexité de certaines tâches.
  • Un manque de soutien aux opérations en raison de communications diffi ciles en milieu manufacturier.

Les gestionnaires étaient également d’avis que les employés devaient être plus engagés en vue de continuer à améliorer la productivité, et Poka représentait un outil de collaboration pertinent dans le contexte.

Poka fait son entrée chez ArcelorMittal Produits longs Canada dans deux usines de Contrecoeur, en périphérie de Montréal (Québec), en mai 2016. L’implantation de l’outil s’est faite très rapidement avec plus de 40 % du personnel des activités opérationnelles qui y sont initiés. À l’aide de la création de plus de 100 vidéos par les employés, les expertises de la main-d’œuvre sont conservées à des fi ns de formation continue.

Poka répond à l’appétit envers la technologie dans une industrie injustement perçue comme étant dépassée.

Dany Nadeau Directeur d’usine

Q & R

Croyez-vous que Poka permet un plus grand échange d’information entre les quarts de travail ?

Oui. Poka permet de briser certaines barrières qui existent dans une entreprise manufacturière où les outils de communication sont difficiles d’accès pour plusieurs catégories d’employés. Cela contribue à l’engagement et à la fierté.

Poka permet-il de procéder plus rapidement aux ajustements d’équipements en cours de production ?

Tout à fait. Nous avons déjà produit plus de 100 vidéos à cet égard. Comme nous prévoyons que 100 % de nos employés utiliseront Poka d’ici la fin de 2017, les gains en temps et en argent seront substantiels.

L’application permet-elle de réduire les arrêts non planifiés ?

En effet. Nous avons également commencé à transformer en dollars la diminution des temps d’arrêt. Chacune de ces occurrences est enregistrée et comparée à un temps estimé sans l’apport de Poka. On estime actuellement les économies potentielles à 7400 $ par heure d’arrêt évitée.

Les bénéfices
Maîtrise des procédures et des connaissances

ArcelorMittal fait preuve d’innovation en optant pour Poka afi n de répondre à certaines lacunes. Dans une industrie perçue comme vieillissante, l’acquisition de l’outil est un grand pas vers l’avenir.

Soutien aux opérations

L’entreprise valide que les connaissances de ses employés sont continuellement mises à jour, ce qui lui assure une productivité à la fois optimale et sécuritaire. ArcelorMittal met aussi beaucoup d’accent sur la conservation de l’expertise de ses employés. De ce fait, la compagnie assure une formation adéquate et plus précise qu’auparavant.

Engagement des employés et implication dans la banque de connaissances

Le fi l d’actualités a eu un impact majeur, en particulier en ce qui a trait à la communication entre les employés. Comme l’ensemble des activités de l’usine est maintenant disponible en temps réel sur l’application, la collaboration et le partage des connaissances aident grandement à l’amélioration des opérations de l’usine.

Utilisations principales

Les grands manufacturiers ont recours à Poka pour soutenir les activités courantes ci-dessous.